Home / Islamophobie / Miguel Shema : ce qu’on reproche à Médine, Maryam, Rokhaya, Mennel… «c’est, en réalité, d’être une personne non-blanche»

Miguel Shema : ce qu’on reproche à Médine, Maryam, Rokhaya, Mennel… «c’est, en réalité, d’être une personne non-blanche»

Miguel Shema s’insurge sur le Bondy Blog des polémiques concernant Rokhaya Diallo, Mennel, Maryam Pougetoux et maintenant Médine.

Tant d’acharnements qui viennent de l’extrême-droite mais qui, très vite, envahissent les plateaux télé devenant des sujets d’actualité pendant plusieurs jours. Ces acharnements n’amènent qu’à une seule conclusion : les personnes racisées et/ou musulmanes n’ont pas le droit de cité.

[…] Il ne sera pas question dans ce papier de dire que ce que disent la droite et l’extrême-droite sur Médine est faux. Tout le monde le sait. Tout le monde sait que Médine n’est pas un jihadiste en puissance, qu’il ne porte pas ces idéologies, qu’il les combat. Il suffit d’un peu de bonne foi, d’écouter sa musique ou au moins de lire pour le savoir. […]

Ce qu’on reprochait à Rokhaya Diallo, Mennel ou Maryam Pougetoux [représentante de l’UNEF]comme ce qu’on reproche a Médine aujourd’hui c’est, en réalité, d’être une personne non-blanche . Que leurs détracteurs en aient conscience ou pas, c’est ce que sous-tendent les actions dont ces personnes sont la cible. Ciblées parce qu’il n’est demandé qu’aux personnes racisées de montrer patte blanche pour exister. Pour avoir droit de cité, ces personnes ont besoin de prouver qu’elles sont innocentes de tout. […]

Il serait temps pour la société française de s’accommoder de leur existence et de les sortir des cadres qu’elle a imaginés pour eux.

[…]

Bondy Blog