Karim al-Hanifi : Débats Interreligieux

Playlist des débats interreligieux de Karim al-Hanifi :

 

Le suivre sur Youtube :
https://www.youtube.com/channel/UCbh0y96f05ueydaPitPK0RQ

Le suivre sur sa page Facebook :
https://www.facebook.com/people/Karim-Al-Hanifi/100012717017347

 

Biographie de Karim al-Hanifi (Abou Jidal)

Né en 1983 de parents catholiques à Paris, où il vivra jusqu’à l’âge de 30 ans avant de s’installer dans la capitale belge, Bruxelles (Molenbeek), Karim al-Hanifi embrassa l’islam en juin 2002 suite à une réflexion approfondie sur cette religion qu’il défend, depuis, ardemment jusqu’à nos jours. Il se définit comme apologète, polémiste et chercheur en religions comparées depuis maintenant plus d’une dizaine d’années. 1/ Ses premiers pas Interreligieux Deux ans à peine après sa conversion, il tomba sur les vidéos du Cheikh Ahmed Deedat (paix à son âme) qui furent pour lui une révélation ; c’est dans ce domaine qu’il décidera alors de se lancer dans le but de s’y spécialiser. Pendant plusieurs années, il assimilera ces vidéos par cœur ainsi que celles de son principal élève, le désormais célèbre Dr Zakir Naik, tout en lisant les livres ayant trait au monde de l’interreligieux disponibles en français à cette époque. Le véritable tournant de son parcours débutera avec sa rencontre avec le Dr Abdulmajid Kasogbia, prédicateur le plus influent dans le domaine de l’interreligieux au sein du monde francophone. Resté en contact avec le Dr Abdulmajid Kasogbia pendant plusieurs années durant lesquelles ce dernier lui dispensa des cours, il acquit une meilleure maitrise en la matière. Il profita également de ses vidéos disponibles sur le net, de ses conseils et ses réponses très concises. Il décida par la suite de créer un collectif avec plusieurs autres « étudiants » en la matière, initialement appelé « Sahab ed-Din » avant de devenir, quelques années plus tard, le « Collectif al-Hanifiyyah ». C’est au sein de ce groupe qu’un véritable partage d’informations s’est fait avec des personnes de qualité. Après ceci, il devint membre de l’Association « Miséricorde pour l’Humanité » en tant qu’Ambassadeur afin de pouvoir apporter un soutien scientifique sur le terrain via des « Street Da’wa » un peu partout sur Paris. Après tout cela, voyant que ses analyses et conclusions étaient différentes de ce qui le précéda, enrichi de toutes ces expériences et étant dans une démarche évolutive, il préféra se retirer et voler de ses propres ailes afin de monter un projet qui lui tenait à cœur depuis longtemps : Le Centre de Recherche en Religions Comparées (Le C.R.R.C.) 2/ Son parcours dans la spécialisation des sciences interreligieuses
Acquérir le savoir dans ce domaine fut une priorité pour lui afin de rattraper le retard de sa conversion tardive, survenue à l’âge de 19 ans. Il décida d’étudier le Coran et la Bible ainsi que les matières entourant ces deux livres. Après des débuts compliqués, car peu entouré dans le domaine, il finit par s’y plonger intégralement. Durant ces années, il acquit une rapidité de lecture et un temps de travail journalier considérable (malgré le travail ou autres) lui permettant de terminer un livre de 500 pages par soir quotidiennement. Par la suite, il augmenta davantage le nombre de pages journalières tout en annotant ses livres dans le même temps. Ceci lui permit de lire une centaine de fois l’entièreté de la Bible et du Coran afin de bien en comprendre le langage, la structure, le contexte et bien d’autres choses utiles. Il étudia les matières suivantes afin de ne rien laisser derrière lui : – Lecture complète des œuvres des Pères Apostoliques et des Pères de l’Eglise jusqu’au Vème siècle, ainsi que les œuvres de Thomas d’Aquin, Bonaventure et Bernard de Clairvaux. Il étudia les œuvres des réformistes protestants tels que Luther, Calvin et d’autres (des dizaines et des dizaines de milliers de pages juste pour cela puisque la littérature Patristique est colossale) – La Scolastique et la rhétorique – La Théologie systématique – La Critique textuelle (véritable spécialisation depuis 2013) – Lecture de l’Arabe, l’Hébreu, le Grec et le Syriaque (Araméen) et bientôt le Copte, Dieu voulant – La Science du débat – Exégèses tant juives que chrétiennes – Règles de l’Herméneutique – Histoire des Conciles et des Dogmes à travers l’Histoire du Christianisme – Différences entre les branches chrétiennes existantes ainsi que les Hérésiarques anciens comme contemporains – Lecture du Talmud de Jérusalem complète et étude de centaines de cours du Talmud de Babylone donnés par les Rabbins, mais aussi lecture des Targumims, des Midrashim, des versions bibliques (LXX, Vulgate, Texte Massorétique…) – Les différences dogmatiques quant à la Christologie et ses différentes branches – Et bien d’autres choses encore… 3/ Ses spécialités – La « Critique textuelle » avec plus de 500.000 pages à l’heure actuelle à son actif – La réponse aux ambiguïtés sur l’Islam et sur le Christianisme – La Passion de Jésus & la crucifixion – La Christologie et la question du Jésus Historique – La Critique tout court, ou l’art de remettre toujours les choses en question jusqu’à preuve du contraire, ce qui lui valut le surnom d’« Abou Jidal » (le « père de la polémique » (ou « du débat »)) par les gens de son ex-groupe.
Spécialisation sur la préservation des textes Bible, Coran et Hadith, Histoire de leurs compilation, leurs préservation etc. Dans chacune de ces branches, il continue ses recherches jusqu’à l’heure actuelle sans amoindrir ses efforts. Nous dirions même qu’il travaille d’arrache pied, encore plus qu’avant en intensifiant ses lectures et en les élargissant. Nous ne donnerons pas une liste complète des ouvrages qu’il a lus, se dénombrant par milliers depuis le début de son entreprise interreligieuse, mais mentionnons en quelques uns en guise d’illustration : 1/ La Somme Théologique de Thomas d’Aquin et celle aux Païens (près de 4000 pages en tout) 2/ Histoire du Christianisme en 12 tomes (près de 12000 pages) 3/ Histoire de l’Église du Christ de Daniel Rops en 14 tomes 4/ Bible annotée de Neuchâtel (plus de 5000 pages) 5/ Talmud de Jérusalem (plus de 4000 pages) 6/ … 4/ Sa voie LE CORAN & LA SUNNA SUIVANT LA VOIE DES PIEUX PRÉDÉCESSEURS • Dans la ‘Aqidah (la Croyance), il se réfère à l’École des Gens du Hadith, à la voie d’Abraham (Hanifiyyah), ainsi qu’à la ‘Aqida Tahawiyyah de l’Imam at-Tahawi • Dans le Fiqh (la Jurisprudence) et les Ousoul (Fondements du Droit), il se réfère à la méthodologie de l’École Hanafite (Hanafiyyah) • Dans le Hadith, il se réfère à la méthodologie de l’École des Fouqaha (les Juristes) revisitée • Sa méthodologie et son état d’esprit dans la recherche se caractérisent par le fait de ne rien laisser au hasard, la volonté de défendre des positions solides, d’accepter la vérité qu’elle plaise ou non à la société, aux courants de pensées quelconques ou à l’âme passionnelle. Mais surtout, dans ses recherches et son effort, Karim essaye de coller à l’extrême à ces qualités fondamentales des Prophètes de Dieu : L’honnêteté et l’intégrité. 5/ Son but et ses objectifs – Revisiter certains acquis musulmans sur le christianisme et le judaïsme – Apporter un souffle nouveau et revivifier la science interreligieuse – Réformer la vision ultra dominante sur cette matière à travers le monde – Enseigner cette nouvelle matière au public francophone, à destination des musulmans et non-musulmans – Élever le niveau francophone en religions comparées par rapport aux autres écoles existantes (allemande, anglophone, arabophone, hispanique…) – Empêcher la circulation des fausses informations sur le christianisme, le judaïsme et l’islam – Mettre une ceinture de sécurité autour de la communauté musulmane vis-à-vis des multiples attaques à l’encontre de l’islam – Redonner une fierté à la communauté musulmane rabaissée sans cesse – Bâtir des ponts plutôt que des séparations via les similitudes – Faire œuvre pieuse pour la cause de Dieu 6/Ses œuvres – Le Projet C.R.R.C. – Le Collectif Hanifiyyah – Un livre coécrit (non publié) – Plus d’un millier d’articles encore non publiés, écrits en partenariat avec son binôme de travail. – Un reportage complet sur l’Évangile de Barnabé qui sera diffusé fin 2016 – début 2017 à la Télévision, Dieu voulant. Plusieurs débats publics à son actif : • 2011 : débat avec Michael Langlois (Professeur de critique textuelle et spécialiste des manuscrits de Qumran et des langues anciennes) sur la préservation du texte biblique (non diffusé) • 2012 : Débat avec Henri Blocher (Théologien émérite protestant) sur la Préservation du texte biblique (bientôt diffusé dans son entièreté) • 2012 : Débat avec Henri Blocher & Michael Langlois sur la Divinité de Jésus (diffusé) • 2013 : Débat avec Moussa Koné, Alex Blagogevic et une personne de la célèbre chaine al-Hayat sur le thème Jésus et Muhammad (Non diffusé)(Pause : 3 ans de remise en question personnelle, d’introspection et de lecture intensive) • 2016 : Débat avec le Prêtre Guy Pagès sur la Prophétie de Muhammad (diffusé) • 2016 : Débat avec le Prêtre Guy Pagès sur la Préservation de la Bible (diffusé) • 2016 : Débat avec le Prêtre Guy Pagès sur la Divinité de Jésus (diffusé) • 2016 : Débat avec Olaf (Odon Lafontaine, auteur du livre « Le grand secret de l’islam ») sur l’islam au risque de l’Histoire, les Hypothèses de la Critique Historique (diffusé) • 2016 : Débat avec David Wood (du groupe Answering-Islam et Answeringmuslims), apologète mondialement connu ainsi qu’Alex Blagogevic sur la Prophétie de Muhammad (diffusé) • 2016 : Débat avec Morgan Priest & Guillaume sur la Divinité de Jésus (diffusé) • 2016 : Débat avec Morgan Priest & Guillaume sur la Légitimité de l’Islam (diffusé) • 2016 : Dialogues divers avec Arnaud Dumouch (Théologien catholique) série en 30 épisodes non finie (diffusés en partie)
  • 2017 : Débat avec Metmati Maamar sur l’intérêt du Débat inter-religieux (diffusé)
  • 2017 : Débat avec le Rabbin Gabriel Hagaï sur la Prophétie de Muhammad (diffusé)
  • 2017 : Débat avec L’Abbé Fabrice Loiseau sur la mission de Jésus, locale ou universelle (non diffusé)
  • 2017 : Débat avec 2 Apologètes chrétiens sur la mission de Jésus, locale ou universelle
  • 2017 : Débat avec l’intellectuel Athée Jean Bricmont sur la cause première & l’Islam
  • 2018 : Débat avec le prêtre Philippe de Kergolay sur la Loi de Dieu & les lois des hommes
  • 2017-2018 : Plusieurs conférences données à travers la France
  • 2017 : Formations dispensées en France et en Belgique sur la matière inter-religieuse
  • Entre 2013 et 2015 il participa indirectement à des débats avec David Wood & Alex Blagogevic, Henri Blocher, Lyès Chalah (élève d’Henri Blocher) et du Collectif al-Hanifiyyah. D’autres projets sont en cours, si Dieu le permet… 6/ Projets à court, moyen et long terme * A court terme, il a pour projet d’ouvrir le C.R.R.C qui fournira un enseignement de qualité avec un cursus sur 5 ans (avec la dernière année déclinable en plusieurs pour les plus téméraires), via une plateforme E-Learning ouverte à tous, hommes-femmes, personnes jeunes-âgées, musulmans ou non. Ouverture du site internet du C.R.R.C. par la même occasion. D’autres débats et démarrage d’une série de conférences sur les religions comparatives verront également le jour si Dieu le veut. * A moyen terme, rédaction et publication de plusieurs ouvrages de références sur le domaine de l’interreligieux dont entre autres : une Somme, une Anthologie et une série en plusieurs volumes d’Antishubuhat (anti-allégations/réponse aux allégations ayant court) * A long terme, faire en sorte que le monde de l’interreligieux et que ses divers acteurs soient imprégnés du travail fourni par le CRRC et de sa méthodologie afin de l’assainir. Faire passer au filtre de l’analyse du C.R.R.C toute la critique intellectuelle ou pseudo-intellectuelle sur l’Islam et l’éradiquer. Ouverture d’une structure réelle, d’un Centre de Recherche en Religions Comparées. Diffuser un maximum l’information vérifiée, afin que les gens soient sûrs de leur apprentissage.
7/ Mot de la Fin
« Je suis Karim al-Hanifi, co-fondateur de l’Association Parole-Commune qui avait pour but de dialoguer avec les personnes de confessions différentes dans le respect, l’amour du prochain mais aussi dans l’impartialité, puisqu’il s’agit du domaine religieux. Je suis également le co-fondateur et ex-membre du Collectif al-Hanifiyyah (www.hanifiyyah.com) qui, lui, avait pour finalité la démonstration apologétique d’un discours prosélyte, certes, mais pas seulement. Il se place en corrélation avec l’aspect scientifique et académique qu’il mérite, afin de ne pas s’entériner dans le déjà-vu ou dans l’inlassable répétition des mêmes erreurs ; la redite sans vérification est le cancer de la raison raisonnante. Je pars du principe édicté par Sun Tzu dans son écrit « l’Art de la Guerre » où connaître l’Autre est primordial pour élaborer la bonne stratégie à adopter envers lui. Je suis également ex-Ambassadeur de l’Association Miséricorde pour l’Humanité qui, elle, a pour vocation de présenter le Message de l’islam aux gens qui n’y sont pas accoutumés ou qui désirent simplement se renseigner dessus. Elle consiste en ce que l’on appelle dans le jargon des « street da’wa » (prédications de rue), par la distribution de Corans gratuits ou de livres sur l’islam, afin de brosser un portrait islamique non perverti par l’ignorance de beaucoup ou par une nébuleuse médiatique qui sert son plat comme elle le désire ou selon son propre fantasme, revêtant ainsi le manteau du mensonge et de la désinformation. Je suis élève du Professeur Abdulmajid Kasogbia, l’un des plus célèbres prédicateurs interreligieux du monde, que je remercie pour les éclaircissements dont il m’a dispensé depuis tant d’années. Je remercie aussi mes camarades, mes compagnons, mes amis du Collectif al-Hanifiyyah qui méritent tous une pensée de ma part pour leur dévouement en Dieu dans ce projet. Puisse Dieu faire que celui-ci s’étende jusqu’aux confins de cette terre avec le temps ! J’ai remarqué que le dialogue interreligieux est au cœur des débats actuels et l’une des armes les plus efficaces pour changer l’avenir. Il ne se cantonne plus qu’aux anciens, même les plus jeunes commencent à en discuter et à y porter un intérêt croissant. L’Athée, le Déiste et l’Agnostique sont entrés dans la danse et ont pris le pas à l’instar des autres dans ce domaine qui intéresse et regroupe tout le monde. C’est pour cela que depuis maintenant plus de 12 ans, je me suis spécialisé dans cette branche et que chaque jour que Dieu m’accorde, j’estime que c’est l’occasion d’en apprendre davantage et d’élargir mon paradigme à souhait.
Puisse Dieu faire que cela continue jusqu’à mon dernier souffle ! »

 

 

SVP partagez l'information :