Home / Islamophobie / Islamophobie Etats-Unis : une cliente d’un supermarché, à l’accent étranger, ordonne à une femme voilée de “rentrer dans son pays”

Islamophobie Etats-Unis : une cliente d’un supermarché, à l’accent étranger, ordonne à une femme voilée de “rentrer dans son pays”

Connaissez-vous le comble de l’islamophobie aux Etats-Unis ? C’est quand une folle furieuse surgit de nulle part et ordonne à une femme voilée de « retourner dans son pays », alors même que son accent trahit ses propres origines étrangères !!

Loin d’être une chimère, l’islamophobie désinhibée et volcanique, d’où jailli une lave de haine en fusion, a frappé au Texas, sous les traits d’une furie d’âge mûr venue d’ailleurs, qui s’est montrée plus royaliste que le roi, plus farouchement américaine que Trump lui-même. Incroyable, mais vrai !

Ce racisme anti-musulmans incandescent qui peut exploser à tout instant, en plein jour et devant témoins, s’est abattu sur l’infortunée Mai Mohammed, une enseignante américaine d’origine égyptienne, qui n’est pas femme à se complaire dans une posture victimaire.

 

Coiffée d’un hijab soyeux qui, comme elle se plaît à le dire, ne phagocyte nullement ses neurones et n’altère en rien son libre arbitre, elle n’aurait jamais pu imaginer que sa présence sur le parking d’un supermarché Kroger, jeudi 28 février, réveillerait les bas instincts d’une cliente, à la manière d’un volcan entré subitement en éruption pour cracher du feu. Et pourtant…

A sa vue, cette quinquagénaire, vulgaire et menaçante, s’est approchée d’elle à grands pas, lui lançant qu’elle était « laide », alors qu’elle-même était défigurée par son aversion pour l’islam. Comble de l’odieux ! Puis, elle s’est mise à éructer des injures obscènes, tout en agitant les bras, vociférant « Go back to your fu**ing country b*tch ** king, bi * ch *” », avant de sombrer dans le sordide en lui faisant un doigt d’honneur. Sans doute était-elle à court de propos orduriers…

Effarée, Mai Mohamed a tout de même eu le réflexe de saisir son téléphone pour immortaliser le triste spectacle de l’islamophobie décomplexée libérant les pires pulsions.

 

« Nous ne pouvons plus tolérer cette haine », a écrit un internaute en proie à une consternation d’autant plus grande que le responsable de la grande surface, qui apparaît dans la vidéo, a vite botté en touche et encore plus rapidement tourné les talons. Plus préoccupé par l’image de son magasin que par le ressenti de la victime, il n’a pas oublié de demander à Mai Mohamed de ne pas diffuser la scène sur les réseaux sociaux, avant de regagner son bureau.

L’indifférence dont il a fait preuve envers l’enseignante voilée n’a échappé à personne. Elle fut à ce point insupportable à nombre d’internautes que la direction de Kroger a dû se fendre d’un communiqué pour calmer les esprits.

« Nous avons identifié qu’il s’agissait d’un incident isolé impliquant deux clients sur le parking de notre magasin. Et notre directeur de magasin a tenté de résoudre pacifiquement le litige. Nous apprécions tous nos clients et nous nous excusons si l’un d’entre eux s’est senti mal accueilli ».

A ces mots dégoulinant d’hypocrisie, les esprits se sont carrément embrasés sur la cybersphère, dénonçant la flambée de l’islamophobie aux Etats-Unis et la passivité complice qui l’entoure.

 

SVP partagez l'information :